Quels critères à prévoir dans vos plans pour les installations électriques ?

Les installations électriques sont particulièrement encadrées en France pour des raisons de sécurité, mais également pour en faciliter la mise en œuvre. Bien que ces normes soient parfaitement expliquées et illustrées, elles sont tellement nombreuses et détaillées que tout bricoleur pourrait s’y perdre. Mais établir le schéma électrique d’une installation est tout à fait à la portée de tous.

A lire aussi : Comment utiliser une tarière thermique ?

Prendre connaissance de la norme NF C 15 – 100

Dès qu’il est question d’électricité et d’installations électriques, il convient toujours d’en référer à la norme C 15-100. Ces normes couvrent tout, de la simple installation de matériel standard comme la prise 2P+T schneider : « 600335 » à la création d’un nouveau circuit pour l’éclairage extérieur. La norme NF C 15-100 dicte tout : le type de matériel à utiliser, leur nombre, leur emplacement, leur indice de protection, etc.

Pour être sûr de ne commettre aucune erreur dans la conception de vos plans pour installation électrique, il est nécessaire de prendre connaissance de ces normes. Cela vous permettra de tout prévoir dans le plan tout le matériel à installer dans les pièces de la maison. Les prises et les raccordements à mettre en place dans chaque pièce dépendent des différents appareillages électriques qui y seront installés et utilisés.

Lire également : Pourquoi utiliser des plots pour terrasse ?

Prévoir les éléments de la GTL

Pour effectuer une installation électrique, il faut que vous ayez tout d’abord en main le plan de l’appartement ou du logement. Si vous intervenez sur une installation électrique existante, disposer du schéma électrique de cette installation vous sera également d’une grande aide. Pour établir le schéma électrique de l’installation, il convient de commencer par l’emplacement de la GTL ou plutôt de l’ETEL.

La Gaine Technique Logement est tout simplement le dispositif qui comporte entre autres le compteur, le tableau électrique principal. Dans ce coffret, il faut prévoir tous les éléments de sécurité comme les fusibles et les disjoncteurs et les interrupteurs différentiels. Dans certains cas, la mise en place de prises modulaires est également conseillée.

Schématiser les différents circuits de l’installation

Il est très important de lister tous les appareils électriques qui vont être utilisés et installés dans toutes les pièces. Le principe à suivre est assez simple, mais c’est dans les détails que les choses se corsent un peu. Pour faire simple, à chaque équipement électrique doit être associée une prise électrique, une alimentation. Il est à noter qu’en dehors des prises 2P+T standard 16 A, vous pourriez avoir à installer des prises 32 A. C’est en l’occurrence le cas pour les appareils électriques comme le four.

En dehors des prises d’alimentation standard, il peut être utile de prévoir l’installation de prises spécifiques. C’est par exemple le cas des prises pour RJ 45 pour la connexion ou encore la prise pour le rasoir de la salle de bain. Il est à noter que l’emplacement de toutes ces prises est prévu par les textes de la norme NF C 15-100. Pour l’éclairage, il faut faire figurer sur le plan tous les points lumineux et leurs interrupteurs respectifs.

Les détails sont très importants dans un plan d’installation électrique. Il est par exemple nécessaire de différencier interrupteur pour va-et-vient et standard. Chaque prise dédiée doit également être annotée. Pour finir le plan, il ne reste plus qu’à tirer les câbles tout en prenant soin de les annoter également.

Vérifier la capacité du disjoncteur général et des différentiels

Une fois que les différents circuits électriques ont été schématisés sur le plan d’installation, vous devez vérifier la capacité du disjoncteur général et des différentiels. Ces dispositifs sont essentiels pour assurer une protection optimale contre les surcharges électriques et les fuites de courant.

Le disjoncteur général doit avoir une capacité suffisante pour supporter l’ensemble de votre installation électrique. Si la puissance demandée par vos appareils dépasse la capacité maximale du disjoncteur, cela peut entraîner des coupures fréquentes et endommager vos équipements électroménagers.

Les différentiels, quant à eux, doivent être choisis en fonction des caractéristiques spécifiques de chaque circuit. Ils permettent de détecter toute fuite éventuelle dans le circuit et interviennent rapidement pour couper l’alimentation au besoin.

Vous devez choisir un disjoncteur général ainsi que des différentiels adaptés à votre installation électrique afin d’éviter tout risque d’accident domestique ou d’incendie. Vous pouvez faire appel à un professionnel qualifié pour vous aider à déterminer quelle capacité convient le mieux à votre installation.

Il est recommandé de réaliser régulièrement des tests avec vos dispositifs afin de vous assurer qu’ils fonctionnent correctement et qu’ils assurent toujours une protection optimale contre les dangers liés aux installations électriques.

Choisir les bons équipements de protection et de commande

Au-delà du choix du disjoncteur général et des différentiels, pensez à bien choisir les bons équipements de protection et de commande. Ces équipements sont essentiels pour garantir une utilisation sécurisée et optimale de votre installation électrique.

Les différents appareils de protection permettent notamment d’éviter les surcharges, les courts-circuits ou encore les fuites électriques. Ils peuvent prendre la forme d’un dispositif contre les surtensions, qui protège vos appareils électroménagers en cas d’une montée subite de tension dans votre installation. Il peut aussi s’agir d’un fusible thermique, qui assure une coupure automatique en cas d’une température trop élevée dans l’appareil.

Le choix des dispositifs doit se faire en fonction des spécificités techniques et des caractéristiques propres à chaque circuit. Les critères à considérer incluent notamment la puissance demandée par l’appareil, la fréquence d’utilisation ainsi que le niveau d’exposition aux risques.

En plus des équipements dédiés à la protection, vous devez aussi choisir avec soin les dispositifs destinés à commander votre installation électrique. Le choix doit être adapté au type de circuit que vous souhaitez contrôler : un interrupteur simple convient pour allumer ou éteindre une lampe tandis qu’un variateur sera nécessaire pour réguler la luminosité selon vos préférences en matière de luminosité.

Il existe aujourd’hui plusieurs solutions disponibles offrant un confort optimal tout en maximisant le niveau de sécurité : des applications mobiles pour piloter son domicile depuis n’importe quel endroit, un interphone vidéo pour renforcer la sécurité de votre habitat en visualisant à distance qui se trouve devant la porte. Ces équipements offrent une plus grande flexibilité dans l’utilisation de votre installation électrique tout en garantissant une sécurité maximale.

Pensez à faire appel à un professionnel qualifié pour installer les différents équipements nécessaires et vous assurer que leur fonctionnalité et performance sont optimales.