Les plantes qui peuvent survivre à la sécheresse

Il arrive des temps où la nature connaît des périodes exceptionnellement chaudes et secs. Et puisque la tendance risque de se confirmer, l’environnement aussi se doit la possibilité de s’y adapter. Au même moment, cette nature faire une sélection de plantes qui survivent avec la sécheresse. Quelles sont alors ces plantes qui résistent à la sécheresse ? C’est ce que nous allons découvrir dans ce dossier.

L’achillée et la plante sauge officinale

L’achillée est une plante très vivace qui a tout pour elle. Cette plante rustique supporte bien la sécheresse. C’est en effet une plante comestible qui aussi, existe en plusieurs variétés et couleurs. Elle pousse dans le jardin et donne des fleurs qui vont du rose pâle au jaune vif. Plusieurs le connaissent pour ses vertus médicinales. Par ailleurs, si vous souhaitez assurer de la beauté de vos achillées, évitez que leurs pieds ne stagnent dans l’eau. Si cette plante est connue pour sa résistance. Et ce, à la sécheresse, elles ne supportent pas l’excès d’humidité.

A découvrir également : Quels sont les différents types de fosses septiques ?

Quant à la sauge officinale, elle est : une plante aromatique qui ne se soucie pas de la présence de la sécheresse. Cette plante déteste la forte humidité. Néanmoins, il faudrait tout de même la surveiller si la sécheresse dure longtemps. La sauge officinale n’est pas très exigeante et survit très bien en sol calcaire. Pendant l’hiver, elle résiste jusqu’à -15 °C. On peut alors dire que cette plante est parfaite pour les jardiniers paresseux. Si vous souhaitez la cultiver, c’est bien faisable à proximité d’autres herbes aromatiques comme le romarin. Le romarin aussi n’est pas très gourmand en eau.

L’épine-vinette et l’aubépine

La plante épine-vinette s’appelle aussi berbéris et s’épanouit partout dans le monde. C’est une plante qui apporte un vrai plus à la biodiversité du jardin des personnes qui la cultivent.

A lire aussi : Les plantes résistantes à la sécheresse et au changement climatique : choisir les bonnes espèces pour votre jardin

Elle détient des fleurs jaunes chargées de nectar qui majoritairement, font plaisir aux abeilles du printemps. Elle a également des baies qui servent de nourriture aux oiseaux. L’épine-vinette reste une forte plante qui ne se soucie pas de la sécheresse. Il se plaît particulièrement dans la terre sèche et peut être très parfaite pour les haies. Mais attention, elle a des épines.

L’aubépine, elle autre, est une plante qui aussi peut agrémenter vos haies. C’est un arbuste de nos régions avec de petites fleurs blanches apparaissant entre avril et juin. Mais entre septembre et octobre, elle donne des fruits rouges qui font le bonheur des oiseaux du coin.

Très décorative, l’aubépine supporte des températures extrêmes. Elle est une plante capable de préserver votre intimité, car, elle est vraiment longue de hauteur. Vous pouvez trouver plusieurs espèces d’aubépines. Notamment l’aubépine à deux styles, l’aubépine à feuilles en éventail et l’aubépine monogyne.

Le géranium sanguin

Même si son nom vous paraît effrayant, le géranium sanguin représente une plus-value pour votre jardin. Cette plante de la sécheresse aux superbes fleurs peut se plaire au soleil, à la mi-ombre ou même à l’ombre. Le géranium sanguin peut en effet atteindre 50 cm de haut.

Elle supporte jusqu’à -20 °C et s’étendre joliment sur la zone où elle n’est pas plantée. Certains cultivars fleurissent pendant près de six mois. Et vous offre de quoi donner de la couleur à votre pelouse sur une longue période. De plus, elle a des fleurs qui nourrissent certains papillons comme les sylvains et les noctuelles.