Quels sont les différents types de fosses septiques ?

Pour disposer d’un certain confort chez vous, il existe plusieurs installations qui sont indispensables. C’est le cas de la fosse septique. Il s’agit d’un dispositif anaérobie non collectif, qui vous permet de traiter toutes les eaux usées de votre maison, particulièrement celles provenant des toilettes. Pour cela, elle emploie des bactéries et des enzymes afin de liquéfier les matières fécales et clarifier les eaux usées. Ensuite, ces eaux peuvent se retrouver dans la nappe phréatique sans la polluer. À cet effet, il existe différents types de fosses septiques que vous retrouvez sur le marché. Lesquels ?

Les fosses septiques avec épandages

Les fosses septiques avec épandage sont les plus économiques que vous retrouvez sur le marché. Elles sont constituées d’un réseau de tuyaux rigides, enfouis dans le sol, dans un lit de gravier. Ce dispositif permet d’épurer les bactéries résiduelles avant d’envoyer l’eau traitée dans le sol. Si vous disposez d’une terre meuble, c’est le type de fosse qu’il convient d’adopter. Retrouvez donc plus de détails sur https://www.fosseseptique.net.

A voir aussi : À quoi correspond un stère de bois ?

Les fosses septiques à filtre à sable

Les fosses septiques à filtre à sable sont aussi constituées de tuyaux d’épandage. Mais ici, un massif de sable siliceux lavé est utilisé pour remplacer le sol naturel. Le traitement de l’eau est fait à partir des micro-organismes fixés aux grains de sable. Ensuite, l’eau traitée est rejetée dans le sol par irrigation. Par ailleurs, elles peuvent également être rejetées dans un puits d’infiltration ou vers un milieu hydraulique superficiel.

Les fosses septiques à massif filtrant zéolithe

Comme l’indique leur nom, les fosses septiques à massif filtrant zéolithe sont constituées d’un massif à base de zéolithe naturelle de type chabasite. Ce dernier est disposé dans une coque étanche. Ici, le massif filtrant pour les eaux est constitué d’une première couche à granulosité fine et d’une deuxième épaisse. Une fois traitées, les eaux sont ensuite rejetées dans le sol pour l’irrigation, ou vers le milieu hydraulique superficiel. Par ailleurs, elles peuvent aussi être envoyées vers un puits d’infiltration.

A lire en complément : Passionné de botanique : lancez votre propre boutique

Les fosses septiques à massif filtrant compact

Les fosses septiques à massif filtrant compact peuvent être constituées de plusieurs types de massifs filtrants. Vous avez :

  • La zéolithe ;
  • Les copeaux de coco ;
  • La laine de roche ;
  • Le sable, etc.

Ce type de fosse reçoit l’ensemble des eaux usées domestiques prétraitées. La percolation est effectuée dans la rétention de la biomasse élaborée au sein du massif qui rejette les eaux. L’eau est ensuite envoyée vers le milieu hydraulique superficiel, ou dans le sol pour l’irrigation.

La phytoépuration ou lagunage

À ce niveau, vous retrouvez un massif filtrant sur lequel sont plantés des végétaux. Ces derniers ne sont pas là en tant qu’épurateur. Ils sont plutôt disposés pour permettre une meilleure aération du massif filtrant. Ils ont aussi un pouvoir décolmatant.

La micro station d’épuration

La micro station d’épuration marche à partir d’une oxygénation forcée, qui permet un fort développement de bactéries aérobies. Ces dernières dégradent les matières polluantes. Pour ce type de dispositif aussi, les eaux sont rejetées vers le milieu hydraulique superficiel ou dans le sol pour l’irrigation.