Comment prévenir et traiter les maladies du nectarinier ?

La nectarine est un fruit rond, à la chair et au noyau juteux, semblable à la pêche. Sa peau n’est pas velue mais lisse, comme celle de la prune, et elle peut être consommée pelée ou non. La récolte des nectarines dans l’hémisphère nord a lieu en mai, bien qu’on les trouve sur les marchés toute l’année, puisqu’elles sont cultivées dans de nombreux pays du monde.

Les nectariniers sont cependant difficiles et leur entretien est inadéquat ce qui les rend sensibles à de nombreux problèmes, y compris les maladies et les ravageurs des nectarines. Voici comment prévenir et traiter le nectarinier.

A lire également : Comment avoir un beau jardin toute l’année sans trop d’entretien ?

Le nectarinier : origine, propriétés et période de floraison

Le nectarinier (Prunus persica var. nucipersica) est une sous-espèce du pêcher (Prunus persica), son origine se situe dans la région asiatique. Comme l’indique le nom de l’espèce « persica », les premières cultures ont eu lieu en Perse. Aujourd’hui, les principales zones de culture se trouvent en Italie, en Espagne, en Grèce et en France. Toutefois, les nectarines sont également cultivées à des fins commerciales au sud de l’Allemagne. C’est donc un choix évident que de cultiver ces fruits parfois un peu acides dans son propre jardin.

Selon les conditions météorologiques, l’arbre fleurit entre mars et avril pendant environ une semaine. Les fleurs sont blanches à rose pâle et ressemblent donc à celles de la pêche. Les bourgeons présentent une particularité notable : dans le meilleur des cas, le nectarinier forme des bourgeons triples. Cela signifie qu’un bourgeon floral est accompagné de deux bourgeons accessoires végétatifs. Seule cette constellation permet d’obtenir de gros fruits sains, car les bourgeons extérieurs se transforment en feuilles pendant la période de croissance, qui fournissent de l’énergie au fruit associé par le biais de la photosynthèse.

A découvrir également : Comment trouver un bon paysagiste dans les Landes ?

Les maladies communes du nectarinier : prévention et traitement

Le chancre bactérien

Comment prévenir et traiter les maladies du nectarinier

Les nectariniers sont vulnérables au chancre bactérien, leur principale cause de mortalité. Cette maladie, causée par la bactérie pathogène Pseudomonas syringae, infecte les fruits, les feuilles, les fleurs, le tronc et les branches de l’arbre. Les signes d’infection comprennent une gomme cireuse exsudée des parties infectées du tronc et des taches sur les jeunes tiges et les branches. Les arbres gravement infectés se flétrissent et meurent.

Le chancre bactérien est favorisé par des conditions humides et venteuses avant et pendant la chute des feuilles, ainsi que par les dommages causés aux branches par la grêle, les machines agricoles ou la taille.

Pour prévenir le chancre bactérien, éviter de tailler au début de l’hiver, lorsque le chancre est le plus actif. Il est préférable de tailler après la récolte et le début du débourrement. Aussi, taillez en dernier les blocs infectés connus, évitez d’endommager les arbres, enlevez et brûlez les parties infectées de la plante, appliquez des sprays de protection.

Tache bactérienne du nectarinier

La tache bactérienne, causée par la bactérie Xanthomonas campestris pv. Vesicatoria, endommage le feuillage, les fruits et les pousses. L’on note que cette maladie provoque une défoliation, des lésions sur les fruits en développement et une brûlure des fleurs. Les feuilles infectées se décolorent et tombent. Une défoliation sévère entraîne une réduction de la taille des fruits, des fissures superficielles et des coups de soleil.

La maladie des taches bactériennes, une fois installée, est difficile à contrôler. Appliquer de l’oxytétracycline et des fongicides à base de cuivre à titre préventif pour l’année suivante. Investissez dans des variétés de nectariniers résistantes aux taches bactériennes, telles que Emeraude ou Fantasia.

Ravageurs des nectariniers

Les ravageurs et les maladies les plus courants du nectarinier sont, les pucerons, les tétranyques, etc. Le foreur des rameaux du pêcher se nourrit des fruits de la nectarine et les endommage. Les pucerons s’attaquent aux extrémités des pousses, provoquant des malformations et un rabougrissement. Les tétranyques s’attaquent aux feuilles, les privant de chlorophylle – le pigment vert que la plante utilise pour fabriquer sa nourriture. Le thrips des fleurs occidentales se nourrit des jeunes fruits et fleurs des nectarines et les endommage.

Les insectes nuisibles du nectarinier : comment les identifier et les éliminer

Bien qu’il soit tentant de recourir à des insecticides pour éliminer les ravageurs du nectarinier, ils peuvent souvent nuire aux pollinisateurs et même aux humains. Les alternatives naturelles telles que l’eau savonneuse ou le neem oil sont plus sûres pour l’environnement et efficaces contre les ravageurs.

Pucerons sur les nectariniers :

Comment prévenir et traiter les maladies du nectarinier
Le puceron vert du pêcher est un ravageur commun des nectarines. Ces petits insectes se rassemblent souvent en grand nombre sur les feuilles inférieures, provoquant une déformation des feuilles et un rabougrissement dans la croissance de la plante.

Pour contrôler cette nuisance, il est recommandé d’utiliser une solution savonneuse composée d’eau tiède et de liquide vaisselle doux. Vaporisez-la directement sur la colonie pendant plusieurs jours jusqu’à ce que tous les pucerons soient morts.

Tétranyques :

Comment prévenir et traiter les maladies du nectarinier
Les tétranyques sont de petits arachnides qui apparaissent sur les feuilles inférieures de l’arbre, où ils se nourrissent d’une petite quantité de sève. Une grande population peut causer un stress hydrique à la plante, ce qui affectera sa croissance.

Pour éliminer ces nuisibles naturellement, utilisez une solution savonneuse ou du neem oil que vous vaporiserez directement sur le dessous des feuilles.

Foreur pêcher :

<img class='aligncenter size-full wp-image-1273' src='https://www.unefleurunjardin.com/wp-content/uploads/Comment-prevenir-et-traiter-les-maladies-du-nectarinier' alt='Comment prévenir et traiter les maladies du nectarinier Foreur pêcher‘ width=’1200′ height=’801’>
Le foreur des rameaux pond ses œufs dans l’écorce de l’arbre. Les larves en émergence creusent ensuite leur chemin à travers les tissus internes, causant toutes sortes d’anomalies comme la chute prématurée des fruits, etc.

La meilleure méthode pour contrôler le foreur est par une surveillance régulière au début du printemps lorsque son activité est la plus intense. Tout rameau infecté doit être coupé dès qu’il est repéré pour éviter que cette nuisance ne se propage à l’ensemble de la plante.

Les pratiques culturales pour maintenir la santé du nectarinier : arrosage, taille et fertilisation

Les pratiques culturales pour maintenir la santé du nectarinier : arrosage, taille et fertilisation

Pour éviter les maladies sur votre nectarinier, il faut suivre des pratiques culturales saines. L’arrosage régulier, la taille appropriée et la fertilisation correcte peuvent aider à garder le nectarinier en bonne santé tout au long de l’année.

L’arrosage :

Comment prévenir et traiter les maladies du nectarinier • L