Les fruits de septembre : lesquels choisir ?

En septembre, c’est la rentrée, et tous les bons fruits et légumes de saison l’accompagnent. Que ce soit à la rentrée ou tout au long de l’année, manger des fruits et légumes de saison est bon pour la santé et apporte plein de bénéfices. Les fruits et légumes existent en plusieurs variétés. Ces aliments sont généralement peu caloriques et riches en vitamines et minéraux pour le bon fonctionnement de l’organisme. Découvrez quatre fruits à manger septembre.

L’amande

En septembre, sur la plage, oubliez les fruits trop sucrés et les légumes à dévorer tout crus. Préparez-vous tout doucement à entrer dans la saison pluvieuse de l’automne en consommant comme aliments des amandes. Riche en sels minéraux, l’amande est un fruit avec une faible teneur en sucres (4,20 g pour 100 g). Ce fruit à coque est riche en vitamines, en lipides et des acides gras essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Manger régulièrement ce fruit à coque, particulièrement calorifique est également bénéfique pour le système cardiovasculaire.

A lire en complément : Comment planter en fonction de la lune ?

Les fibres alimentaires de l’amande sont essentielles pour un bon transit intestinal. En effet, en dehors des légumes, une alimentation riche en fibres alimentaires est primordiale pour le système digestif. Les variétés d’amandes sont composées à 80 % de fibres insolubles et donc aident à améliorer la circulation des aliments digérés et à augmenter les selles. Elles sont riches en antioxydants : la vitamine E, les phytostérols et des phénols. Ces antioxydants majeurs contenus dans l’amande sont d’éminents protecteurs cellulaires. Ajouter quelques amandes dans ses aliments est une façon idéale de participer à protéger les systèmes cardiovasculaire, respiratoire et neurologique.

La figue

La figue est un fruit de saison, très prisé des gourmands. Il en existe différentes variétés : violettes, noires ou vertes. Vous pouvez la manger sous toutes les formes : séchée, dans un petit plat cuisiné, en pâtisserie ou en confiture. Préférez les figues fraiches de couleur foncée, qui contiennent plus d’antioxydants que les figues de pâle.

A voir aussi : 5 salades d'hiver à planter pour un jardin abondant toute l'année

Si vous ne pouvez pas attendre la bonne saison pour vous octroyer le plaisir d’une figue fraîche, comblez votre gourmandise avec des figues en conserve. Ces aliments sont aussi une importante source en nutriments : potassium, fer, cuivre et vitamines du groupe B. Bonne pour les os et bonne pour les papilles, la figue est donc à manger presque sans modération en septembre.

La framboise

La framboise est une grande source de vitamines, de minéraux et de nutriments. Comme la plupart des fruits et légumes rouges, elle est très appréciée pour son très faible apport calorifique (seulement 64 calories pour 100 g). Ce fruit de septembre est très riche en vitamine C, utile pour entretenir l’efficacité de son système immunitaire et pour afficher des cheveux éclatants. Elle limite la contamination par de petits virus et l’apparition d’inflammations. Manger régulièrement des framboises bien mures permet de prendre soin de son cœur.

Comme les fruits rouges, ces aliments sont réputés pour leur effet positif sur le système cardiovasculaire. Après la mûre, la framboise est le fruit de septembre le plus efficace à ce niveau. Avec ses nombreuses vitamines, elle lutte contre les radicaux libres oxydant le cholestérol pour empêcher le dépôt de celui-ci dans les artères et les maladies cardiovasculaires associées.

Il existe essentiellement deux variétés de framboisiers : les framboisiers remontants ou les framboisiers non-remontants qui fructifient une seule fois. Parmi les meilleures variétés de framboises non-remontantes, figurent :

  • Lloyd George ;
  • Malling Promise ;
  • Meeker ;
  • Rose de Côte d’Or.

Précoce (récolte en juin/mi-juillet), le framboisier Lloyd George est de bonne productivité, et il remonte parfois en arrière-saison. Quant aux variétés de framboises remontantes (Blissy, Bois blanc, Fallgold, Ruby Fall ou Héritage), elles fructifient deux fois l’année.

La banane

La banane est un fruit à la fois très nutritif et plein de vertus, surtout réputé pour sa teneur en potassium. Manger régulièrement des bananes permet de réduire les risques d’infarctus du myocarde et d’hypertension. Cet aliment très nourrissant est riche en sucres naturels : le sucrose, le glucose, l’amidon et le fructose. Pourtant, manger de la banane permet de régulariser la glycémie.

Riche en protéines, ce fruit fait partie des aliments antiacides et apporte une centaine de calories, c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les joueurs de tennis en mangent au cours des matchs. Ce fruit dense est aussi riche en plusieurs vitamines dont la B6 (pyridoxine). Cette vitamine permet la synthèse du tryptophane (une protéine).

La pomme

La pomme est un fruit très apprécié des Français, et pour cause : elle se consomme toute l’année et possède de nombreuses vertus. Riche en fibres, la pomme permet de réduire les risques cardiovasculaires en diminuant le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Les antioxydants qu’elle contient sont bénéfiques pour lutter contre le vieillissement cellulaire.

Il existe une grande variété de pommes sur le marché, chacune ayant sa propre saveur et texture. Certaines sont plus acides que d’autres, tandis que certaines ont une chair plus croquante ou juteuse.

Les différentes variétés se prêtent à divers usages culinaires : certaines seront parfaitement adaptées aux tartes Tatin tandis que d’autres feront des compotes excellentes. La Granny Smith, caractérisée par son goût acidulé, est particulièrement conseillée pour les salades car elle ne noircit pas au contact de l’air. Quant à la Golden Delicious ou la Pink Lady®, elles sont parfaitement adaptées à la préparation de tartes renversantes dorées.

Manger des pommes permet aussi d’avoir des apports nutritionnels intéressants tels que du magnésium, du potassium et des vitamines C et B.

Seule ombre au tableau : la pomme est régulièrement traitée avec des pesticides. Pour éviter d’ingérer ces substances nocives pour l’organisme, il faut privilégier les pommes bio ou les éplucher avant consommation.

La poire

La poire est un fruit souvent associé à l’automne, avec sa robe verte ou jaune et son goût sucré. Comme la pomme, elle se consomme toute l’année, mais c’est en septembre qu’elle est la plus savoureuse.

Côté nutriments, la poire ne démérite pas : riche en fibres, elle facilite le transit intestinal et permet de limiter les risques de constipation. Elle contient aussi des vitamines du groupe B ainsi que des minéraux tels que le potassium ou encore le calcium.

Il existe plusieurs variétés de poires sur le marché : la Williams, la Conférence ou encore la Comice pour ne citer qu’elles. Chacune a ses propres caractéristiques gustatives et textures : certaines sont plus croquantes quand d’autres ont une chair plus fondante.

Si vous souhaitez manger vos poires crues, choisissez-les plutôt fermes et laissez-les mûrir quelques jours dans un endroit frais avant de les déguster. Si vous préférez les cuisiner, il faudra choisir des fruits bien mûrs qui tiendront mieux à la cuisson.

Comme pour toutes les autres espèces fruitières, privilégiez si possible les productions locales afin d’avoir accès aux produits frais issus du circuit court sans pesticides ni conservateurs nocifs pour votre santé.