Comment bien fertiliser la terre de son potager?

Dans un sol vivant et riche, les plantes arrivent à se nourrir et à s’épanouir facilement. Il est donc important d’entretenir la fertilité de sa terre en nourrissant celle-ci de façon régulière. Un sol fertile permettra d’assurer la croissance des plantes en leur offrant des moyens de se défendre contre les parasites tout en développant de la résistance face aux aléas climatiques.

Nourrissez le sol pour éviter les effets « coups de fouet »

Plutôt que de booster le développement de la plante avec des engrais classiques, il est préférable de nourrir votre sol convenablement. Les engrais classiques surchargent généralement les cultures en azote, tout en entraînant la naissance de jeunes pousses qui sont sensibles aux gelées et aux maladies.

A voir aussi : Comment avoir un beau jardin toute l’année sans trop d’entretien ?

En revanche, les apports en matière organique dans le sol pourront être dégradés progressivement. Comme cela, les plantes sont alimentées petit à petit. Ainsi, les engrais verts, les amendements biologiques ou même les engrais organiques provenant de produits animaux ou végétaux seront parfaits pour votre sol. Ces engrais permettent aux plantes de puiser la nourriture du sol seulement lorsqu’elles en ont besoin. De même les fertilisants naturels permettent de préserver la qualité bio de l’eau. Lorsque l’azote est parfaitement absorbé, il ne tombe pas directement dans les nappes phréatiques. Il suffit de ne pas en abuser.

Vous pourrez par exemple fertiliser le sol avant d’en faire la culture. La fertilisation influence alors la croissance de toutes sortes de légumes.

A découvrir également : Comment choisir la maison de jardin pour son enfant ?

La fertilisation biologique

Que ce soit le compost, les terreaux ou encore le fumier, ce sont de nombreux types d’amendements biologiques. Ce sont des amendements biologiques qui participent à améliorer la fertilité du sol ainsi que sa structure. Tous ses amendements ne disposent pas des mêmes propriétés nutritives. Il vous revient de faire un bon choix en fonction de vos plantes et des déchets que vous avez la possibilité de recycler.

L’un des fertilisants biologiques que de nombreuses personnes utilisent dans leurs jardins, c’est le compost de jardin. Ce compost provient du recyclage des déchets ménagers que l’on mélange à la terre. Il y a également les copeaux de bois, la paille et le foin qui sont utilisés comme paillis. On retrouve aussi le fumier d’animaux qui est issu des excréments des animaux élevés à la ferme. Ici, l’urine est l’une des sources principales de nutrition de par sa richesse en azote et en potassium. C’est un excellent fertilisant pour le gazon et les fleurs. Elle offre une fertilité très élevée au sol. C’est pour cette raison qu’on en utilise en toute petite quantité. Aussi, il est préférable de choisir du fumier provenant d’une ferme qui pratique de l’agriculture biologique.

Par ailleurs, il y a le terreau de feuilles qui est constitué de feuilles tombées au sol que l’on met dans un récipient. Il faudra quand même laisser pourrir durant deux années au moins. On retrouve également les engrais organiques et autres recours naturels qui sont intéressants pour la fertilisation des sols.

Show Buttons
Hide Buttons
Abonnez-vous à notre newsletter
Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

 

You have Successfully Subscribed!