Jardin potager : que faire au jardin en février ?

En février, la nature est encore engourdie par le froid. Pour autant, il y a beaucoup à faire au jardin potager en prévision des beaux jours. Plantations, greffage, boutures, que faire en février ?

Préparation du sol pour les cultures de fin de printemps et d’été

Février est un mois important pour un jardinier car c’est le moment de de la préparation du sol pour y accueillir les cultures de légumes au printemps et en été. La plus simple est d’épandre de la fumure organique avant les plantations.

A lire aussi : Serre de jardin à bâche ou en verre : comment choisir

De nombreuses autres techniques existent, à commencer par l’utilisation d’un motoculteur pour retourner la terre. Au potager bio, on peut largement préparer le sol en laissant faire la nature. Pour cela, il faut donc couvrir la terre et apporter du carbone et de l’azote en procédant comme suit :

  • couvrir l’espace de culture avec du carton propre sans adhésif ni colle. Les cartons bloquent la lumière et empêchent le développement des mauvaises herbes. En même temps, il se fait manger par la petite faune, notamment les vers de terre ;
  • étaler sur ces cartons d’une première couche de matière végétales fraîches ;
  • placer une troisième couche de matière sèche type broyat, BRF ou paille.

Bouturage des petits fruitiers

Le bouturage est une technique de jardinage permettant de multiplier un plant. Cette technique présente de très bons résultats sur tous les petits fruitiers comme la vigne, le groseillier ou encore le cassissier.

A voir aussi : Comment utiliser des pots de fleurs pour créer un jardin vertical ?

La technique de bouturage se fait avant les premières gelées hivernales ou durant les mois de janvier ou février, selon votre région. Il faut éviter les périodes de gel mais avoir des plantes qui n’ont pas commencer à bourgeonner.

Pour réaliser une bouture, rien de plus simple. Prélevez une bouture en coupant en biseau chaque extrémité d’une branche de l’année. Ne conservez que 3 yeux. Mettez en deux en terre et laissez le dernier hors du sol. Après quelques semaines, vous aurez un autre fruitier identique au pied mère.

Tailler des arbres en février

Au mois de février,il est encore temps de tailler les arbres et arbustes. Pour les fruitiers, cette taille d’hiver est un bon moyen d’assurer une bonne fructification.

Toutefois, cette taille doit se faire en respecter certaines règles :

  • la taille s’effectue toujours hors période de gel. Consultez la météo pour vous être certains qu’il n’y aura aucune gelée matinale durant la semaine qui suit. Le gel abîme les extrémités fraîchement coupées ;
  • tailler en biseau à l’opposé du bourgeon le plus proche pour faciliter l’écoulement de l’eau et éviter une humidité trop importante sur le bourgeon ;
  • observer la nature : au mois de février, les bourgeons sont dormants. Toutefois avec le réchauffement climatique, certains végétaux peuvent commencer à débourrer. Cela signifie que la sève est montante et que les bourgeons sont en train de gonfler. Il ne faut jamais couper des rameaux ou des branches en sève montante.

 

Février, dernier mois pour la plantation d’arbres fruitiers

Vous avez envie d’agrandir votre verger ou de planter un arbre fruitier dans votre jardin. Le mois de février est le dernier mois durant c’est encore possible, tout du moins pour les fruitiers en racines nues. Après, la reprise n’est pas assurée car votre fruitier n’aura pas le temps de développer son système racinaire.

Bien évidemment, si vous optez pour un cerisier, un prunier ou un figuier en pot, la plantation peut se faire tout au long de l’année.

Plantation d’oignons, ail, échalote et autres bulbes potagers

Autres travaux qui peuvent être commencés au jardin, la plantation de certains bulbes potagers. En effet, même au nord de la Loire, le mois de février sonne le début des plantations des bulbilles d’oignons, d’échalote et d’ail. Des gelées étant encore possible jusqu’aux Saints de glace, il est judicieux de pailler vos plantations. Elles seront ainsi protégées du gel.

En revanche, pour les pommes de terre, il est encore trop tôt. En cas de températures négatives, vos semis seraient abîmés, la future récolte considérablement réduite. Mieux vaut attendre mars ou avril selon la région.

Les premiers semis au potager en février

Les premiers semis du potager peuvent être commencés dès le mois de février. Toutefois, à l’exception des fèves et de certaines variétés de carottes, pas question de semer en extérieur car des gelées sont toujours possibles.

En revanche, sous serre ou sous abri, vous pouvez débuter vos semis de persil, de laitue, de poireaux d’été, d’oignons, de choux ou encore d’artichauts. Si vous disposez d’un abri chauffé, vous pouvez débuter des cultures plus exigeantes comme les semis de tomate, d’aubergine, de poivron ou de piment. Dans le cas contraire, il vous faudra patienter au moins un mois pour faire vos semis.