Comment protéger un jeune arbre pour l’hiver

Si vous avez un jeune arbre qui pousse dans votre jardin ou que vous souhaitez en planter un en plein hiver, il est important de le protéger contre les vents forts, le gel et les animaux. Si vous voulez planter un jeune arbre dans votre jardin, vous trouverez le jeune plant d’arbre qu’il vous faut au sein de la pépinière Ferriere Fleurs.

Les bonnes pratiques pour protéger les jeunes arbres pour l’hiver

Il est important de protéger les jeunes arbres pour les aider à survivre à l’hiver. Voici quelques étapes à suivre pour renforcer la protection de vos jeunes arbres fraîchement plantés :

A lire également : Comment prévenir et traiter les maladies du nectarinier ?

  1. Tuteurer l’arbre

Utilisez des tuteurs pour maintenir l’arbre droit et l’aider à se tenir debout face aux vents froids de l’hiver. Assurez-vous que les tuteurs sont assez solides pour soutenir l’arbre, mais pas trop serrés pour empêcher l’écoulement de la sève. On utilise le plus souvent des tuteurs en bois, mais il n’est pas interdit de choisir des tuteurs en métal. Pour les tuteurs en bois, privilégiez les bois résistants aux intempéries tels que le cèdre ou le châtaignier. Si vous choisissez des tuteurs en métal, optez pour ceux qui sont fabriqués à partir d’acier galvanisé résistant à la rouille.

  1. Pailler le sol

Pailler le sol aidera à protéger les racines fraîchement mises en terre en luttant contre le gel en hiver et à conserver humidité et fraîcheur du sol en saison chaude et sèche. Pour pailler le sol autour d’un jeune arbre, vous pouvez utiliser de la paille, du broyat de miscanthus, du chanvre ou encore du BRF. Le paillage consiste à répandre une épaisse couche de matériau organique autour de l’arbre, en veillant à ne pas toucher le tronc ou les branches. Il est également important de ne pas tasser le paillis, pour que l’air et l’eau puissent circuler librement. On veillera à ne pas recouvrir de paillis le collet de l’arbre fraîchement planté afin de le laisser « respirer ». Ce qui aura comme principal intérêt d’éviter que celui-ci pourrisse et entraîne la mort du plant. Si le collet d’un arbre ou de toute plante est « recouvert » ou enterré trop profondément, les échanges entre partie souterraine et parties aériennes des végétaux ne peuvent plus avoir lieu entraînant in extenso la mort de la plante.

A lire également : Protégez vos animaux des piqûres de chenilles processionnaires du pin

  1. Amendement de la fosse d’arbre

Si vous souhaitez amender la fosse de votre jeune arbre, il est vivement conseillé d’ajouter des feuilles mortes au paillis ; cela augmentera sa résistance aux stress environnementaux, notamment en hiver. En effet, l’amendement de la fosse d’arbre peut aider à augmenter la teneur en nutriments, la capacité de retenue d’eau et la structure du sol, ce qui peut améliorer la croissance de l’arbre face aux conditions difficiles de l’hiver.

  1. Utiliser des protections d’arbre

Il existe des protections d’arbre en forme de tube qui peuvent être installées autour des troncs d’arbre pour les protéger des rayons directs du soleil et des vents froids. Ces protections sont souvent fabriquées en matériaux comme le tissu ou le plastique. Ce type de protection sert également à protéger les jeunes arbres contre les dommages causés par les animaux et les insectes.

  1. Arroser l’arbre

Toute plante fraîchement plantée nécessite un copieux arrosage, et ce, de manière régulière. À la plantation, cela aura pour intérêt de « tasser » la terre et de créer un vide d’air. Les racines sont ainsi assurées d’être en contact direct avec la terre, sans « poches d’air », et ainsi de bénéficier de toute la matière organique et autres nutriments présents dans le sol dont elles ont besoin pour faciliter la reprise de l’arbre. Au-delà du moment de la mise en terre, les conditions climatiques que nous connaissons dorénavant sous nos latitudes impliquent un arrosage régulier au moins durant les 2 premières années suivant la plantation de tout type de végétaux de la plante vivace au gros arbre d’ornement en passant par l’arbuste fleuri, le petit fruitier et même les plantes méditerranéennes !

  1. Tailler les arbres

Il est important de tailler les jeunes arbres pour les aider à se développer correctement. Éliminez les branches mortes, malades ou endommagées pour aider l’arbre à se concentrer sur la croissance de ses branches saines.

Où trouver de bons arbres à planter ?

Pour trouver de bons arbres à planter, allez sur le site de la jardinerie Ferriere Fleurs. Ferriere Fleurs est une exploitation horticole, jardinerie et pépinière produisant ses propres végétaux depuis 1910. Elle est gérée par Cyrille Ferrière, qui est la 6ème génération de la famille Ferrière. La jardinerie s’est développée au fil des décennies pour devenir l’une des 5 plus grandes jardineries de France.

Ferriere Fleurs est connue pour son engagement en faveur du développement durable. Cela signifie que toutes les plantes produites dans ses serres (des plantes annuelles, aux arbres et arbustes en passant par les plants potagers ou autres vivaces) le sont de manière raisonnée. L’entreprise s’est spécialisée dans les plantes qui fleurissent annuellement avec des centaines de variétés différentes. Son catalogue comprend également un large éventail d’arbres et d’arbustes, y compris des arbres fruitiers, des arbres d’ornement et des conifères. En parallèle, Ferriere Fleurs s’est également spécialisée dans les plantes vivaces, les plantes d’intérieur et les matériels de jardinage.