Fleurs

Comment préserver ses orchidées ?

Les orchidées sont d’exquises fleurs en tige, d’origine thaïlandaise. Dans leur milieu naturel, elles poussent non dans le sol, mais dans la mousse, sur les souches, les branches et les troncs d’arbres, ou encore sur les rochers, se servant d’eux comme supports. Elles aiment la lumière, l’humidité et la chaleur, tout en étant souvent à côté des sources d’eau.

orchidées

Pour préserver votre délicate orchidée en pot, vous devez faire preuve d’une attention particulière, car bien qu’elle soit résistante et durable, cette fleur est souvent victime de certains faux-pas qui lui peuvent lui être fatals.

L’installation

Bien que les orchidées aient besoin de chaleur et de lumière, le contact avec celles-ci ne doit jamais être direct, au risque de les dessécher. Alors, ne mettez jamais votre pot derrière une vitre ou dans un endroit non ombragé ! Une température allant de 18° à 22° est idéale pour une belle et durable floraison.

Par contre, si votre plante manque de lumière vive, elle formera systématiquement des feuilles plus longues et moins larges. Alors, évitez de la disposer dans un endroit trop ombragé pendant trop longtemps et en temps de grisaille, offrez-lui des bains de soleil de quelques heures dès que possible !

L’arrosage

En période de floraison, il est conseillé d’arroser l’orchidée tous les dix jours. Vous saurez quand celle-ci a besoin de se réhydrater, car les racines en seront grises. Il vous suffira alors de verser abondamment de l’eau dans le pot, puis de le drainer soigneusement, pour éviter la stagnation de l’eau qui causera inévitablement aux racines de se gâter. Après l’arrosage, vous remarquerez presque instantanément que les racines reprennent des couleurs et du tonic.

Le rempotage

Tous les 2 ou 3 ans, votre orchidée aura besoin d’un changement de terreau. Pour ce faire, sortez soigneusement votre plante de son ancien pot, coupez les racines mortes ou pourries s’il y en a, puis rempotez-la dans du terreau spécial que vous aurez bien tassé ! Plongez le pot renouvelé dans de l’eau, puis égouttez-le ! N’oubliez pas d’ajouter quelques gouttes de jus de citron dans l’eau destinée à l’hydratation pour diminuer le taux de calcaire et augmenter celui d’acidité.

En bref, la clé de la longévité de votre orchidée est l’observation. Examinez assidûment votre plante, remarquez ses manques ou ses excès en air, en humidité ou en lumière et surtout, gardez un œil vigilant pour ses plus redoutables parasites comme la cochenille farineuse.