Fleurs

Des orchidées de l’autre bout du monde à découvrir

Parmi les nombreuses variétés d’orchidées qui ont été exposées à l’Abbaye de Vaucelles, certaines espèces ont particulièrement retenu notre attention. En effet, elles ont parcouru des milliers de kilomètres afin d’être contemplées par des centaines de visiteurs, ceux-ci arpentant chaque jour les allées de l’exposition. Il faut dire que le spectacle en vaut le détour, car il est tout simplement magnifique et témoigne de la beauté de cette espèce de plantes.

Une exposition prévue depuis 15 ans

Depuis plus de 15 ans, cette exposition sans précédent était prévue à l’Abbaye de Vaucelles. Elle a été réalisée par Ivan Portilla, un cultivateur équatorien d’orchidées avec plusieurs dizaines d’années d’expérience dans son entreprise familiale de Cuenca. Alors, forcément, il a amené un peu de son pays d’exposition et ceci plait particulièrement aux nombreux visiteurs venus assister au spectacle. Parmi les variétés d’orchidées incroyables qui entourent la Dracula Simia, nous avons une espèce avec une tête de singe et des couleurs éclatantes. Une variété qui attire, à elle seule, plusieurs centaines de visiteurs par jour.

De minuscules orchidées d’Équateur

Selon Jean-Marc Pallandre, l’acolyte d’Ivan Portilla, leur spécialité reste aussi les lépanthes. Pour l’occasion, il a aussi dévoilé de minuscules orchidées dans des pots en plastique. Cela fait 20 ans que les deux hommes se connaissent et partagent la même passion : la culture in vivo d’orchidées.

Ivan lui envoie les graines depuis l’Équateur et il se charge de la culture. Pour celle-ci, il faut dire que tout est millimétré et doit être réalisé dans les règles de l’art. Avant tout, il faut préparer un milieu de culture stérile avec du sucre, des vitamines, de la gélatine et des sels minéraux. Ensuite, après avoir préparé les flacons de milieu stérile et désinfecté les graines, elles pourront être semées et installées dans une hotte à flux laminaire. Un peu comme dans un laboratoire, l’objectif est d’éviter toute contamination.

Des plantes qui passionnent

Aujourd’hui, cette exposition est l’occasion pour plusieurs collectionneurs, chercheurs et passionnés de plantes de venir voir ces merveilles de la nature. À noter que les orchidées sont des plantes qui ont besoin de beaucoup de soleil pour grandir. Pour certains, c’est étonnant. Mais pour d’autres, c’est tout à fait normal, car les orchidées appartiennent à la famille des cattleyas, des plantes d’origine brésiliennes. Ce qui permet d’apporter un peu d’exotisme à tout endroit où elles sont exposées.