Fleurs

Coquelicots : possible dans un parterre de fleurs ?

Sauvage de part de son charme et ravissante de par son pouvoir de séduction, les coquelicots sont des fleurs d’exception, des œuvres d’art naturelles, qui ont inspiré tant d’artistes, de poètes et de peintres à travers les époques.

S’ils sont semés et cultivés dans des endroits humides et ensoleillés, est-il possible de les faire pousser dans un parterre de fleurs ?

coquelicots-

Les différentes variétés des coquelicots

Les coquelicots se caractérisent par leur ouverture fanée et s’offre dans un jardin ou un espace vert avec plusieurs couleurs et un aspect qui combine toujours un côté sauvage avec un charme irrésistible.

Au milieu d’un écrin de vert nature, le coquelicot absorbe le regard avec son œil noir et envoutant, un point commun de toutes les variétés qui demeure la fierté de cette espèce.

En France, les variétés de coquelicots sont rares, contrairement en Angleterre et aux Etats-Unis où on en retrouve une dizaine comme ceux sauvages, la « Mother of Pearl », pour la variété à fleurs simples ou encore la variété à fleurs doubles ou demi-doubles qui compte des espèces comme « la Shirley », la « Falling in Love » ou la « Angel Choir Grp ».

Est-il possible de semer des coquelicots dans un parterre de fleurs ?

Pour semer un coquelicot, il faut éviter la transplantation. Ils ne supporteraient pas non plus une humidité extrême du sol, qui est très nuisible pour sa santé.

Les coquelicots ne sont reproduits que par semis et de ce fait, elles peuvent par conséquent pousser dans un terrain ensemencé de jeunes plantes qui y poussent également.

L’épanouissement de cette espèce coïncide avec la période de l’année où la terre est la plus réchauffée, notamment au mois d’avril. Son épanouissement aura juste besoin d’énormément de soleil, pas trop d’humidité et presque aucun effort de soins de ces fleurs qui poussent aisément sans une quelconque aide humaine.

Pour voir des coquelicots se multiplier sans cesse dans votre jardin, il faut juste les semer, mais ne jamais les transplanter ou les repiquer, c’est-à-dire les transplanter ou les mettre en terre avec différentes variétés de fleurs, dans des plantes provenant de semis ou dans des pépinières. Un coquelicot n’a qu’une courte vie et résiste à la sécheresse plus que n’importe quelle plante sur cette terre.